fond header
Joueurs de Cors de Alpes en Vanoise

Evenements

Traite en alpage au Col de la Croix de Fer
Du mercredi 04 juillet au mercredi 29 août 2018

Venez assister à la traite de vaches avec la famille VIAL. Explications de leur métier, traite et dégustation du lait. Rendez-vous...
Fêtes des alpages au Mont Revard le 12 août 2018
Dimanche 12 août 2018

FÊTE DES ALPAGES DU MONT REVARD Fête traditionnelle au Revard 10 h 00 Messe en plein air avec le père Pichon  11 h 15 :...
Fête des alpage à La Giettaz le 15 août 2018
Mercredi 15 août 2018

26ème fête des Alpages à La Giettaz  A l’alpage des Plachaux, face au Mont-Blanc, au dessus du Col des Aravis Mercredi...

Actus

Imprimer Envoyer Partager

Une culture pastorale riche



Photo - Les Tuaz et leurs accordéons

L’alpage et l’agro-pastoralisme constituent un patrimoine culturel emblématique, facteur d’identité et d’attractivité.

Les pratiques par lesquelles l’homme valorise les ressources sont à l’origine d’un système pastoral aux facettes multiples basé sur un équilibre fragile entre les vallées et la montagne, entre l’hiver et l’été. Les goûts et les senteurs, les sonorités, les images, les mots pour dire l’alpage d’hier et d’aujourd’hui sont les vecteurs de ce patrimoine


Photo - Art vache - Sculpture en bouse


Jadis, les armaillis des vallées fribourgeoises et valaisannes appelaient le bétail au son d’un cor des Alpes… la vallée de Thônes nous donne à entendre des carillons de sonnailles… le chant, dans la Vallée d’Aoste, est l’expression d’une mémoire vivante et renouvelée…

Depuis toujours les pratiques agro-pastorales ont inspiré des chants, contes, sculptures, films , photos... autant de supports qui témoignent de l'importance du pastoralisme dans la culture du monde entier. 

 


Photo - Chalet d'alpage en bois en Haute Savoie

Par ailleurs la combinaison entre paysages d’exception et bâtiments révèle des pratiques séculaires liées au pastoralisme.

Ainsi, 8 400 chalets et autres bâtiments d’alpage ont pu être identifiés en Haute Savoie (2007) ; 20% d’entre eux ont un usage agricole. Un tel recensement n’a pas encore été effectué en Savoie, cependant force est de constater qu’à l’échelle des deux départements savoyards ce bâti de montagne constitue une richesse culturelle.